Rime en ier : Liste et utilisation de cette rime particulière

La rime en “ier” est un élément fascinant de la poésie française, offrant une richesse phonétique et une variété de mots. Commençons par comprendre ce qu’est une rime en “ier”.

Liste rime en ier

aboyer, ailler, atermoyer, ayé, bajoyer, blanchoyer, blondoyer, boier, bordoyer, bornoyer, brunoyer, buvetier, carroyé, carroyer, charroyer, chérimoyer, choyée, choyer, choyés, corroyer, couailler, coudoyer, criailler, dénoyer, déployé, déployer, désemployer, emmerdoyer, employé, employer, enjoyer, ennoyer, éployé, éployer, flamboyer, fouailler, fournoyer, foyer, giboyer, gouailler, guerroyer, inemployé, jaunoyer, jouailler, journoyer, larmoyer, loyer, merdoyer, mésemployer, moyer, noyé, noyer, ondoyer, paumoyer, perroyer, piailler, plaidoyer, playdoyer, ployer, poaillier, réaboyer, reblondoyer, recharroyer, rechoyer, recorroyer, recriailler, redéployer, réemployer, réennoyer, refouailler, regiboyer, regouailler, reguerroyer, relarmoyer, remerdoyer, remployer, renoyer, repiailler, replaidoyer, reployer, resoudoyer, retournoyer, reverdoyer, rougeoyer, royer, rudoyer, s’employer, sans-foyer, soudoyer, sous-employer, suremployer, surjouailler, surloyer, tournoyer, ventier, verdoyer, vergetier, vermicellier, vertugadier, Yé.

abaïer, apitoyé, apitoyer, autoapitoyer, autonettoyer, autooctroyer, autorenvoyer, avoyé, avoyer, bailler, bâiller, bayer, bâyer, broyée, broyer, broyés, chatoyer, convoyer, côtoyer, croailler, cryobroyer, débroyer, destroyers, dévoyé, dévoyées, dévoyer, dossoyer, ensoyer, entr’envoyer, entre-bailler, entre-envoyer, entre-festoyer, entrebâillé, entrebâiller, entrenvoyer, envoyé, envoyer, festoyer, fétoyer, fêtoyer, fossoyer, foudroyer, fourvoyées, fourvoyer, fourvoyés, foussoyer, grisoyer, grossoyer, gyrobroyé, hongroyer, joailler, joaillier, jointoyer, louvoyer, moinsoyer, moinssoyer, nettoyer, octroyer, pavoyer, plussoyer, poudroyer, proyers, quartoyer, réapitoyer, réavoyer, rebailler, rebâiller, rebroyer, rechatoyer, recôtoyer, réentrebâiller, réenvoyer, refestoyer, refossoyer, refoudroyer, refourvoyer, rejointoyer, remoinsoyer, remoinssoyer, renettoyer, renvoyer, réoctroyer, replussoyer, rerenvoyer, retutoyer, revoussoyer, revouvoyer, roussoyer, s’autoapitoyer, s’autooctroyer, s’entr’envoyer, s’entre-envoyer, s’entrenvoyer, surnettoyer, tiersoyer, tutoyer, vousoyer, voussoyer, vouvoyer, voyer.

D’autres rimes en “IER”

aiguayer, bouffailler, cahier, caillé, cailler, chamailler, chenailler, chicailler, chicayer, chocailler, clayer, cobayer, cocailler, couchailler, cramailler, criticailler, daïer, dailler, débiscailler, décailler, démailler, démouscailler, dépenaillé, dépenailler, désécailler, désencanailler, dormailler, écaillé, écailler, égailler, émaillé, émailler, emmailler, emmédaillé, emmerdailler, emmouscailler, encanailler, enchenailler, enculagailler, entrechamailler, failler, fermaillés, flicailler, flyer, fumailler, godailler, gradailler, grenailler, guindailler, lancecailler, lichailler, lichecailler, mailler, marchandailler, médaillé, médailler, merdailler, mordailler, morfailler, mouchailler, mouscailler, multimédaillé, nailler, philosophailler, piquailler, politicailler, poulailler, promenailler, protège-cahier, quincailler, quincaillier, rambailler, reboustifailler, recailler, recouchailler, réémailler, réencanailler, refumailler, regrailler, regrenailler, reguindailler, remailler, remédailler, remmailler, renailler, rimailler, rocailler, rôdailler, rouscailler, s’emmailler, sacailler, saccailler, shangaïé, shangaïer, sous-bailler, tenailler, trincailler, trinquailler, truquailler, volailler.

Une rime en “ier” fait référence à la fin des mots qui se terminent par le son “-ier”. Ce type de rime est classé dans les rimes dites riches ou suffisantes selon la similitude phonétique des mots. Elle est très courante en français en raison de l’abondance de mots se terminant par ces lettres.

Utilisation en Poésie

La rime en “ier” est prisée pour sa musicalité et sa capacité à établir un rythme harmonieux dans un poème. Les poètes choisissent souvent ces rimes pour leur douceur et leur fluidité, ce qui facilite la création d’une ambiance ou d’une émotion particulière.

Exemples de Mots

Des mots courants incluent “papier”, “courrier”, “entier”, “premier”, et “dernier”. Cette diversité permet aux poètes d’explorer différents thèmes tout en maintenant une cohérence rythmique.

Utilisation Historique

Des poètes classiques tels que Victor Hugo et Charles Baudelaire ont fréquemment utilisé des rimes en “ier” dans leurs œuvres. Ces rimes ajoutent une musicalité caractéristique à leurs poèmes et sont souvent utilisées pour accentuer la fin d’un vers.

Rimes Modernes

Dans la poésie contemporaine, la rime en “ier” continue d’être populaire. Elle est utilisée dans diverses formes de poésie, y compris la poésie libre, où la rime est moins structurée mais toujours présente pour ajouter de la musicalité au texte.

Conclusion

La rime en “ier” est un pilier de la poésie française, appréciée pour sa sonorité agréable et sa facilité d’utilisation. Elle continue d’inspirer les poètes modernes, prouvant sa pertinence et son intemporalité dans l’art de la poésie.

Rime en ice
Rime en onne
Rime en os
Rime en ouille

Laisser un commentaire